Pitois olivier

Directeur de recherche
Membre

Production et étude de mousses fluides ou solides.

Des méthode de production de mousse aqueuse nous permettent de contrôler très précisément les caractéristiques morphologiques de ce type de matériau, i.e. la taille des bulles (distribution monodisperse ou multimodales) et la fraction volumique d’air. Nous contrôlons également la composition de la phase interstitielle (matrice située entre les bulles), qui peut être une solution de polymères, une suspension de particules dans le régime granulaire ou colloïdal, une émulsion huile/eau diluée ou concentrée, ou encore des solutions mixtes de polymères et de particules, ces dernières pouvant être des charges simples (inertes) ou des charges fonctionnelles. Nous produisons aussi bien des systèmes modèles que des systèmes d’intérêt industriel, comme des mousses de polyuréthane, des mousses de ciment ou de géopolymère. La plupart de ces matériaux moussés, qui peuvent être réalisés comme matériau massif ou comme revêtement de surface, trouvent des applications dans de nombreux secteurs, comme substrat pour la reconstruction tissulaire, comme matériau d’isolation (thermique et acoustique) ou de filtration.

Nous étudions les propriétés des mousses : leur stabilité (le drainage, la coalescence et le murissement) et la rhéologie des mousses fluides (non solidifies), leur comportement mécanique, aussi bien les systèmes durs et fragiles ou les systèmes mous, leur absorption acoustique, leur perméabilité aux écoulements, leur propriétés d’imbibition. Des échantillons numériques reproduisant très fidèlement la morphologie des mousses peuvent être réalisés pour toutes les fractions d’air. Ils permettent une étude numérique de différentes propriétés (élasticité, perméabilité par exemple)

Mousses et émulsions Matériaux hybrides Rhéologie Biomatériaux Suspensions confinées